La vallée morte

Ndiaye, Adama

Livrel (ePUB, HTML, Tatouage), 365p.
(Romans d'Afrique) - ISBN: 978-2-37015-121-6
Ce roman est un message. Un message tel que l'auteur en a le secret en nous plongeant dans une atmosphère chargée de symboles, d'allégories et de métaphores géantes. Un message qui sonne comme un cri à la fois de révolte de désespoir et d'alerte face à l'intolérance et au fanatisme des théologiens imbus de haine et prêts aux violences les plus horribles, incarnés par des personnages atypiques qui poussent aux escalades. A côté de cela l'amour inconciliable et contrarié de jouvenceaux qui semblent inconscients des drames qui se nouent au fond d'une vallée aux allures de pénitencier, encastrée et enchaînée par des forces lointaines (EPORLIE), oû déambulent des fantômes de clochards (que l'église restaure, que la mosquée héberge), bafoués par l'indifférence de la société. Et ses enfants vêtus des toges de la responsabilité mais impuissants malgré leurs efforts, prostrés tels des apôtres devant un Christ clouté sans résurrection. Un message qui sonne en une parodie de conte où l'auteur passe en revue les récurrentes calamités d'une vallée ou se profilent de manière sempiternelle guerres famines épidémies. Visiblement et à juste raison l'auteur ne se veut pas Candide et Idis à l'instar de personnages d'ouvres précédentes, fait resurgir l'incarnation du désoeuvrement et de la déchéance culturelle à travers un jeune étudiant perdu dans les turpitudes d'un présent déchiré entre la croix et le croissant. Enseignant de formation Adam T de son vrai nom Adama Ndiaye fit ses études primaires à l'école Mamadou Diaw (ex école du château d'eau) au CEM Ousmane Ngom (ex escale) et au lycée El hadji Malick Sy de Thiès avant de fréquenter la faculté des lettres de l'Université de Dakar.

Bouquiner

Index