Kourouma et le mythe

Une lecture de « Les soleils des indépendances »

Ngandu Nkashama, Pius

Livrel (ePUB, HTML, Tatouage), 345p.
(Essai) - ISBN: 978-2-37015-691-4
L'un des textes les plus fascinants de la littérature africaine des années 1970 est assurément « Les soleils des Indépendances » de l'Ivoirien Ahmadou Kourouma, publié pour la première fois à Montréal en 1968, et réédité à Paris en 1970. Tous ceux qui ont tenté de mener une lecture critique sur ce texte, ont été unanimes pour lui reconnaître des mérites certains, aussi bien sur le plan de l'écriture, de la thématique, que par la maîtrise particulière de la langue utilisée. Des lecteurs avertis ont même proposé de le considérer, sans beaucoup d'excès dans l'interprétation, comme le modèle du renouveau dans le romanesque africain. Le texte d'Ahmadou Kourouma n'est pas un pamphlet politique. Il ne s'attache pas à cette critique acerbe des dirigeants et des institutions. Cependant, il permet de montrer que ces systèmes nouveaux n'ont pas justifié les espoirs suscités. Dès lors, les mythes et les mythologies qui en constituent les textures idéologiques, ne peuvent plus assurer un refuge à l'angoisse et au désespoir des hommes. Ce livre se propose ainsi d'aborder les thèmes mythologiques du roman de Kourouma.

Bouquiner

Index