Hommage du Cameroun au Professeur Cheikh Anta Diop

Bonambéla, Dika-Akwa nya

Livrel (ePUB, HTML, Tatouage), 636p.
(Recherches africaines) - ISBN: 978-2-37015-497-2
L'Hommage des Camerounais au professeur Cheikh Anta Diop, que publient les Éditions Silex / Nouvelles du Sud est une entreprise un peu risquée en ce sens qu'il regroupe des écrits de sensibilités très différentes, autour des conférences prononcées à Yaoundé entre le 8 et le 9 janvier 1986 par le professeur Cheikh Anta Diop, lequel mourait subitement quelques jours après à Dakar. Il s'agit donc ici d'une transcription de textes des tables rondes, d'échanges entre membres participants dont certains ont depuis disparu, à commencer par le conférencier lui-même. Les textes ici réunis sont donc un assemblage dont le principe même est quelque peu extérieur à ce qu'il regroupe. Outre la conférence proprement dite et les interventions des publics participants, le lecteur appréciera tout particulièrement la portée de l'insistance, dans l'allocution du professeur Diop, sur les multiples liens qui ont existé entre l'Égypte Antique, la Libye et l'Afrique Noire : principal sujet de l'intervention. En abordant ce recueil, bien au-delà des facteurs extrinsèques de leur unification, le lecteur appréciera également la thématique de la « Chronologie absolue » présentée comme méthode de laboratoire caractérisée par l'utilisation du potassium; méthode dont l'application aura permis d'affirmer aujourd'hui que l'Afrique est bien le berceau de l'humanité. En effet cette méthode permet de dater les évènements jusqu'à -5 milliards d'années et donc depuis pratiquement l'Homo erectus jusqu'à l'Homo sapiens. Dans ce recueil, les points de vue et les voix qui les expriment reviennent souvent aussi à Cheikh Anta DIOP comme « grand historien scientifique du siècle », promoteur de l'archéologie des langues africaines à privilégier comme instruments de la recherche et de l'enseignement de la science en Afrique. Riches et foisonnantes, les contributions offrent aussi des propos tout à fait inédits comme par exemple « la question féminine dans l'ouvre de Cheikh Anta Diop », « la parapsychologie » et la libération culturelle de l'Afrique. Témoignage fort d'une rencontre mémorable entre le Professeur Cheikh Anta Diop et les camerounais, le présent recueil regroupe simultanément en même temps les témoignages de condoléances spontanément exprimés après son décès. C'est que l'Afrique venait ainsi de perdre un génie en la personne du Professeur Cheikh Anta Diop, mémoire et conscience historique du continent.

Bouquiner

Index