Adzala

Abega, Séverin Cécile

Livrel (ePUB, HTML, Tatouage), 255p.
(Recherches africaines) - ISBN: 978-2-37015-540-5
La forêt du Badjue, celle du sud-est du Cameroun, sur les rives du Dja, est profonde, très profonde. Elle est visible et invisible. En accueillant les totems et les mânes, elle joue un rôle structurant. Cet aspect met en lumière les valeurs cardinales de la société : la présence rassurante des ancêtres, l'inscription de la communauté dans la diachronie et la synchronie, l'effacement de l'individu au profit du groupe, la continuité de la culture dans la nature. La maturation de l'individu correspond à une meilleure connaissance de cet espace. La destruction de la forêt condamne ainsi le Badjue à l'immaturité. Les dangers sont immenses en effet: ruptures et discontinuités, dysfonctionnements, angoisses, peurs, conflits irrésolus, marginalité.

Bouquiner

Index